MOUVEMENT des INSOUMIS


Insoumis - Photo de groupe

Vous êtes ici: > Accueil > Archives > SSJB fédéraliste > Terrasse-Vaudreuil > Maison des patriotes


TERRASSE-VAUDREUIL

Terrasse-Vaudreuil est une petite municipalité québécoise à l'ouest de Montréal, dans la Vallée-du-Haut-Saint-Laurent en Montérégie, avec une population d'environ 2000 habitants.


CONTEXTE

Une militante chevronnée lance une invitation aux défenseurs de la langue française et au mouvement des Insoumis, leur demandant de se joindre à la manifestation qu'elle organise, en soutien à la mairesse. En effet, Manon Trudel, mairesse de Terrasse-Vaudreuil, se fait harceler par un groupe de citoyens menés par Ian Gray, parce qu'elle aurait refusé de répondre en anglais à un citoyen bilingue, lors d'une séance du Conseil de ville. Il est même question, selon une rumeur véhiculée sur Internet, que l'activiste Howard Galganov se pointe à l'assemblée du Conseil de ville, en cette soirée du 11 juin 2013, dans le but avoué de perturber la séance. Le mouvement des Insoumis se mobilise donc et une demi-douzaine d'entre eux se rendent sur place malgré la pluie, le froid et la distance.



L'OPÉRATION TERRASSE-VAUDREUIL

Insoumis - Salle du Conseil de villeLe groupe d'Insoumis arrive sur les lieux sous la pluie et y rencontre leurs alliés, dont deux d'entre eux qui adhèrent au mouvement et deviennent sympathisants. Certains des membres portent leur chandail écrit au dos « SÉCURITÉ », ils se font vite remarquer et nous voyons plusieurs véhicules approcher, ralentir, pour faire ensuite demi-tour et repartir. La séance du Conseil de ville ne sera pas perturbée, le citoyen Ian Gray fera même des excuses publiques à la mairesse et aux citoyens francophones. Le conseiller Jean-Pierre Brazeau, qui voulait la tête de la mairesse, ira jusqu'à parler d'une tempête dans un verre d'eau. Jamais une assemblée n'aura été aussi calme et respectueuse que celle-ci, écriront les parents de la mairesse au mouvement des Insoumis.





« Bonjour, le 11 juin vous étiez à l'assemblée de la Ville de Terrasse-Vaudreuil. Quelle belle entrée qui a changé toute l'allure de la réunion. Depuis 3 ans, c'était la première fois qu'une assemblée était si pacifique. La mairesse est notre fille Manon qui a un courage extraordinaire pour continuer à mener à bien la direction de la ville depuis plus de 2 ans. Quel bonheur de connaître votre mouvement. Continuez votre beau travail! »

Pierre et Louise Trudel




On comprend à la lecture de ce courriel que la mairesse est harcelée par une poignée d'anglos depuis plusieurs années. Un conseiller était supposé demander la démission de madame Trudel. Devant l'assistance, il n'a pas osé, la présence des militants l'a assagi.



Référence: VIVA   VOIR ICI

Référence: MONTRÉAL GAZETTE   VOIR ICI



HOWARD GALGANOV

Howard Galganov (12 février 1950 -) est un militant politique et animateur de radio canadien.


BIOGRAPHIE

Insoumis - Howard GalganovNatif de Montréal, il étudie à l'Université Sir George Williams et se trouve marqué par la crise d'octobre, lorsque des membres du FLQ assassinent le ministre Pierre Laporte.

Dans les années 1990, il devient très critique du gouvernement canadien et du mouvement nationaliste québécois pour ne pas avoir suffisamment défendu les droits de la minorité anglophone du Québec. Il refuse de s'identifier comme Québécois.

Il fonde le Comité d'action politique du Québec (QPAC) et sert à titre de président jusqu'en 2000. Il proteste contre les inspecteurs linguistiques de l'Office de la langue française et exprime sa colère envers Raymond Villeneuve, qui avait dénoncé les Juifs dans son journal La Tempête. Il admet lui-même avoir milité dans la section montréalaise de la Jewish Defense League du rabin américain Meir Kahane, considérée par le FBI dans un rapport sur le terrorisme, comme une organisation extrémiste juive violente.


Son style ferme et très direct fait de lui un personnage controversé lors des débats polémiques au Canada. Son émission de radio Galganov in the morning est très écoutée sur CIQC, mais ses propos inflammatoires sont condamnés par le conseil canadien des normes de la radiotélévision en 1997.

Il écrit des articles dans plusieurs journaux et son livre Bastards est un meilleur vendeur en 1998. Ce livre attaquait l'élitisme, le nationalisme québécois et certains membres de la classe politique.

Son militantisme est mal vu par les nationalistes québécois et il a été la victime de plusieurs menaces de mort. Résidant à Saint-Lazare, il dirige l'entreprise Promar Inc. avec son épouse. Ciblé pour contrôle fiscal, il a depuis décidé de déménager à Alexandria en Ontario.



Wikipédia

Haut de Page