MOUVEMENT des INSOUMIS


Bienvenue sur notre nouveau site web

Vous êtes ici: > Accueil > Archives > Première sortie > SSJB fédéraliste de Sherbrooke > Terrasse-Vaudreuil


SSJB FÉDÉRALISTE DE SHERBROOKE

La Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal ( SSJBM ) est une organisation québécoise fondée par le journaliste Ludger Duvernay le 8 mars 1834, sous le nom initial de l'Association « Aide-toi et le ciel t'aidera ».

L'un des premiers gestes d'importance de la société fut de faire du 24 juin, jour de la Saint-Jean-Baptiste, la fête nationale des Québécois. En 1922, le 24 juin est devenu un jour férié au Québec et c'est, depuis 1977, le jour de la Fête nationale du Québec.

La Société Saint-Jean-Baptiste fut établie dans le but de stimuler le sentiment de solidarité nationale des Canadiens et de promouvoir tous les progrès de la nation naissante. Au cours de son histoire, l'organisation s'est investie dans toutes les sphères de la vie collective des Bas-Canadiens francophones, qui plus tard se diront « Canadiens français » et, finalement, « Québécois ».


CONTEXTE

Un militant, membre du mouvement des Insoumis, nous informe que la Société Saint-Jean Baptiste de Sherbrooke est fédéraliste. Nous nous rendons sur place et constatons qu'effectivement, la SSJB Sherbrookoise est bel et bien fédéraliste ! Nous décidons de profiter de la journée nationale des Patriotes, le 20 mai, pour faire une sortie publique visant à démasquer ces imposteurs.



L'OPÉRATION SSJB FÉDÉRALISTE

Insoumis - Préparatifs avant le tournage
Les Insoumis arrivent sur les lieux en début d'après-midi et prennent position dans le parc du Champ de Mars, juste devant la SSJB de Sherbrooke. Les voyant, le responsable du parc va à leur rencontre et leur signale qu'ils doivent demander la permission de la ville pour tenir ce genre d'événement. Peu de temps après, une voiture de police approche et s'arrête, le porte-parole du petit groupe rejoint le policier et lui dit tout de go:



« Nous avons un tournage d'une durée de quinze minutes et nous tenons à le faire, si vous refusez, vous devrez tous nous arrêter ».

Le policier lui tend la main avant même que la phrase soit terminée et lui dit qu'il n'y a aucun problème, et il retourne à son véhicule.


Insoumis - Coin des rues où est située la SSJBSuite à cette sortie, certains membres tentent d'obtenir un rendez-vous avec la présidente de la SSJB, madame Micheline Dupuis et le directeur général, monsieur Marcel Bureau. Leurs appels téléphoniques ne suffisent pas et finalement ils envoient une demande officielle sous la forme de lettre enregistrée. Les responsables de la SSJB acceptent finalement la demande suite à cet envoi, deux membres des Insoumis se rendent sur place et discutent longuement avec leurs hôtes. Un enregistrement audio a été permit par madame Dupuis ainsi que par monsieur Bureau, ils ont eux-mêmes proposé de se faire photographier devant le drapeau du Canada.


Toutes les informations nécessaires sont ainsi obtenues et pour appuyer leurs dires, le témoignage enregistré des deux responsables de la SSJB de Sherbrooke, photographie d'eux devant le drapeau canadien et la vidéo tournée au tout début. Ne reste plus qu'à écrire un article qui sera publié sur VIGILE.NET:   VOIR ICI


CLIQUEZ SUR L'IMAGE POUR VOIR LA VIDÉO



Référence: LA TRIBUNE Relance ou prise de contrôle à la SSJB?  VOIR ICI

Référence: LA TRIBUNE La SSJB expulse de potentiels membres de son assemblée générale.  VOIR ICI

Référence: LA TRIBUNE SSJB: une démarche honnête, assurent les membres expulsés.  VOIR ICI

Référence: LA TRIBUNE La SSJB de Montréal à la rescousse des expulsées.  VOIR ICI

Référence: LA TRIBUNE SSJBS : la SNE tente de déposer 13 demandes d'adhésion.  VOIR ICI

Référence: LA TRIBUNE La SSJB rejette 505 membres potentiels: Boucher réplique par une mise en demeure.  VOIR ICI



Wikipédia

Haut de Page