Photo de groupe

Vous êtes ici: > Accueil > Archives > Historique > Première sortie publique > SSJB fédéraliste de Sherbrooke


PREMIÈRE SORTIE PUBLIQUE

La journée nationale des Patriotes est un jour férié et chômé au Québec le lundi qui précède le 25 mai de chaque année. Instaurée le 22 novembre 2002 et célébrée pour la première fois le 19 mai 2003, cette journée vise à « souligner l'importance de la lutte des patriotes de 1837-1838 pour la reconnaissance de leur nation, pour sa liberté politique et pour l'établissement d'un gouvernement démocratique ». Avant 2003, le lundi précédant le 25 mai de chaque année était la Fête de Dollard, instituée dans les années 1920 afin de concurrencer la fête de la Reine célébrée ailleurs au Canada.


CONTEXTE

Une marche pour la journée nationale des Patriotes, organisée par le Conseil de la souveraineté - Estrie, est annoncée pour le 19 mai 2013. Nous décidons d'aller rencontrer les participants de cette activité, question de tisser des liens et de nous faire connaître d'eux.



LA SORTIE

Insoumis - Marche jusqu'au parc
Près d'une vingtaine de membres et sympathisants/es se réunissent dans l'arrière-cour de la rue Alexandre, chez le membre fondateur. Ils se rendent, avec drapeaux, pancartes et porte-voix en main, au petit parc Antoine-Racine de Sherbrooke où les participants avaient été conviés. En descendant les rues jusqu'au parc, ils lançent des slogans tels que « Au Québec c'est en français! » et « Québec libre! ». Ils arrivent ainsi au lieu de rendez-vous sans manquer d'attirer l'attention du petit groupe déjà sur place.



Insoumis - Distribution de tracts


Comme il est prévu pour le lendemain, véritable journée des patriotes, de tenir la première opération du mouvement des Insoumis, membres et sympathisants/es distribuent des feuillets annonçant l'événement.



Insoumis - Marche jusqu'au parc


Deux membres des Insoumis discutant avec le député provincial, Serge Cardin, après lui avoir remis un dépliant du mouvement. Le député Cardin est celui qui a battu Jean Charest dans la circonscription de Sherbrooke, aux élections provinciales de 2012, sous la bannière du Parti québécois.



Insoumis - David Goudreault



David Goudreault, romancier, poète, dramaturge et slameur, a slamé pour les participants à la marche pour la journée nationale des Patriotes. Premier Québécois à remporter la Coupe du Monde de poésie, à Paris en 2011, il est travailleur social de formation. Il utilise toutes les poésies en tant qu’outils d’expression et d’émancipation dans les écoles et les centres de détention de la province de Québec, notamment au Nunavik, et en France.








DAVD GOUDREAULT

BIOGRAPHIE

Insoumis - David Goudreault

Il participe aux scènes hip-hop de Trois-Rivières à la fin des années 90 avant de découvrir les soirées de slam de poésie à Sherbrooke lors de ses études universitaires. Il commence à déclamer ses poèmes sur la scène de Slam du Tremplin de Sherbrooke et remporte la finale d'équipe du Grand Slam de la Ligue québécoise de slam (LIQS) en 2008 à Montréal. Il coproduit un premier album en août 2009, Moins que liens, avec son collègue poète Frank Poule, où il mélange hip-hop et poésie performée.

Durant 3 ans, il continue à représenter Sherbrooke au Grand Slam avant de gagner la finale individuelle en 2010. À la suite de cette victoire, il représente le Québec à la Coupe du monde de poésie en juin 2011 à Paris, où il remporte la finale, devenant ainsi le premier québécois à gagner les honneurs à cet événement international. Pour son implication sociale et ce succès international, il reçoit la Médaille d'honneur de l'Assemblée nationale du Québec en octobre 2011. À l'automne 2011, il coproduit un 2e album, ÀpprofonDire, sur lequel on retrouve plusieurs collaborations d'artistes québécois tels que Gaële, Mathieu Lippé, Boogat et France Book du groupe Misteur Valaire.


En 2012, il cesse les compétitions sur les scènes de slam de poésie pour se consacrer à l'écriture. Il rassemble ses meilleurs textes clamés durant la période 2008-2011 et publie un recueil en France intitulé Mines à vacarmes aux Éditions Universlam. À l'été, il participe au grand spectacle du Forum mondial de la francophonie à Québec. Il publie son premier récit poétique, Premiers soins, aux Écrits des Forges à l'automne. En 2013, il ouvre les Jeux du Canada qui se déroulent à Sherbrooke.

En 2014, il lance son 3e album, La Faute au silence, où l'on retrouve des collaborations avec le slameur français Grand Corps Malade et l'écrivaine Kim Thúy. Il fait paraître son 2e recueil de poésie, S'édenter la chienne, à l'automne 2014 qui est finaliste au Prix COPO-Comité Poétique, en France.

Au printemps 2015, il publie, aux Éditions Stanké, son premier roman intitulé La Bête à sa mère, reconnu pour sa « charge sociale sous-jacente » et « l'humour rentre-dedans ». Avec ce roman, il remporte le prix des Nouvelles Voix de la littérature lors du Salon du livre de Trois-Rivières et le Grand Prix littéraire Archambault.

Son deuxième roman, La Bête et sa cage, paraît le 25 avril 2016, aux Éditions Stanké.




OEUVRES


Poésie.

2012 : Premiers Soins, Écrits des Forges

2012 : Mines à vacarmes, Éditions Universlam

2014 : S'édenter la chienne, Écrits des Forges


Romans.

2015 : La bête à sa mère, Éditions Stanké

2016 : La bête et sa cage, Éditions Stanké

2017 : Abattre la bête, Éditions Stanké


Théâtre.

2015 : 21 Manches cubes, écrit avec Patrick Quintal, mis en scène par le Théâtre du Double Signe


Discographie.

2009 : Moins que liens, Compagnons d'Amérique

2011 : À]pprofon[Dire, Compagnons d'Amérique

2014 : La Faute au silence, Véga Musique




DISTINCTIONS

2011 : Coupe du monde de poésie

2011 : Médaille de l'Assemblée nationale du Québec

2013 : Patriote de l'année du Conseil de la souveraineté du Québec en Estrie

2015 : Prix Personnalité Leadership La Nouvelle/La Tribune

2016 : Prix des Nouvelles Voix de la littérature

2016 : Grand Prix littéraire Archambault



Wikipédia

Haut de Page